Arts de faire

Présentation

Depuis sept ans, nous avons construit ce master sur une interaction entre deux démarches : une expérience anthropologique et la mise en oeuvre d’un projet d’aménagement.
Cette interaction dépasse la durée des phases sur lesquelles se construit d’ordinaire un projet pluridisciplinaire.
Dans notre expérience pédagogique, l’interaction entre la démarche et la conception du projet se joue en permanence, c’est à dire se rejoue à chaque étape de sa réalisation.
Les habitants et personnes concernées ne sont pas simplement sollicités pour évaluer les propositions du chef de projet. Ils sont rencontrés et écoutés dans le contexte de leurs responsabilités ou celui de leur vie quotidienne. Leur récit n’est pas un simple commentaire du projet ; il fait surgir des pratiques inconnues ou des intuitions pratiques héritées d’une mémoire oubliée. Ces va- et-vient entre la table à dessin et le terrain de vie où se jouent les enjeux des personnes concernées instaurent au fil des rencontres et investigations, un dialogue.
Au fil de ces échanges, les récits résonnent sur la mémoire. Ces dialogues et interactions dépassent le rôle habituel d’une évaluation ou d’une analyse. Ils deviennent progressivement les lieux de l’invention, de nouvelles propositions capables d’alimenter et d’articuler les différentes échelles du projet lors de sa mise en oeuvre.

Jean-Yves Petiteau et Chérif Hanna – Arts de Faire 2014